• 20 commentaires
  •   

    Les morts sont des invisibles, mais non des absents.

                                                          Victor Hugo

     


    14 commentaires
  • Merci!

     

    Liberté

    Sur mes cahiers d'écolier
    Sur mon pupitre et les arbres
    Sur le sable sur la neige
    J'écris ton nom


    Sur les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J'écris ton nom


    Sur les images dorées

    Sur les armes des guerriers
    Sur la couronne des rois
    J'écris ton nom

     
    Sur la jungle et le désert
    Sur les nids sur les genêts
    Sur l'écho de mon enfance
    J'écris ton nom  


    Sur les merveilles des nuits

    Sur le pain blanc des journées
    Sur les saisons fiancées
    J'écris ton nom

    Sur tous mes chiffons d'azur
    Sur l'étang soleil moisi
    Sur le lac lune vivante
    J'écris ton nom

    Sur les champs sur l'horizon
    Sur les ailes des oiseaux
    Et sur le moulin des ombres
    J'écris ton nom

    Sur chaque bouffée d'aurore

    Sur la mer sur les bateaux
    Sur la montagne démente
    J'écris ton nom

    Sur la mousse des nuages

    Sur les sueurs de l'orage
    Sur la pluie épaisse et fade
    J'écris ton nom

    Sur les formes scintillantes

    Sur les cloches des couleurs
    Sur la vérité physique
    J'écris ton nom Sur les sentiers éveillés
    Sur les routes déployées
    Sur les places qui débordent
    J'écris ton nom

    Sur la lampe qui s'allume

    Sur la lampe qui s'éteint
    Sur mes raisons réunies
    J'écris ton nom

    Sur le fruit coupé en deux

    Du miroir et de ma chambre
    Sur mon lit coquille vide
    J'écris ton nom

    Sur mon chien gourmand et tendre

    Sur ses oreilles dressées
    Sur sa patte maladroite
    J'écris ton nom

    Sur le tremplin de ma porte

    Sur les objets familiers
    Sur le flot du feu béni
    J'écris ton nom

    Sur toute chair accordée
    Sur le front de mes amis
    Sur chaque main qui se tend
    J'écris ton nom

    Sur la vitre des surprises

    Sur les lèvres attendries
    Bien au-dessus du silence
    J'écris ton nom

    Sur mes refuges détruits

    Sur mes phares écroulés
    Sur les murs de mon ennui
    J'écris ton nom

    Sur l'absence sans désir

    Sur la solitude nue
    Sur les marches de la mort
    J'écris ton nom

    Sur la santé revenue
    Sur le risque disparu
    Sur l'espoir sans souvenir
    J'écris ton nom

    Et par le pouvoir d'un mot
    Je recommence ma vie
    Je suis né pour te connaître
    Pour te nommer
    LIBERTÉ

    Paul Eluard

     

     


    11 commentaires
  • Je suis fatiguée de tout ça...de toute cette guerre... de la démocratie et de la liberté d'expression qui se réduisent, de jour en jour, en peau de chagrin à cause d'intégristes de tous bords...qui n'ont que deux mots à la bouche pour tout argument:Racisme et Fachosphère! Alors que les fachos et les racistes ce sont souvent EUX puisqu'ils veulent interdire tout ce qui n'est pas leur IDEOLOGIE mortifère.

    ************

    Ce sont les français blancs qui sont, soi-disant, racistes

    scène de haine ordinaire...

     

     

    ************

    STOP AU RACISME! D'OÙ QU'IL VIENNE!

     

    ************

    "L'islamo-gauchisme est le refus et la haine de l'identité française"

                                                         Jacques Julliard (Historien)

    ************ 

     

    Le grand oral de Geoffroy Lejeune

     

     ************

    Heureusement un peu de baume au cœur...

    Il y a une majorité de personnes, comme moi, qui n'aspirent qu'à la tranquillité et à la justice et qui se moquent bien de la couleur de peau ou de la religion des êtres.

    Seule une minorité, à but politique uniquement, et encouragée par l’extrême gauche, qui n'a plus que ça pour aller à la pêche aux voix, sème le chaos dans les esprits avec des revendications non justifiées et des accusations récurrentes de pseudo racisme fantasmé.

     

     

    ************

    Et un peu d'humour...

     

     


    8 commentaires
  • Un soir d'orage sur ma maison...

    L'histoire du chant des partisans

     


    16 commentaires
  • Et de lucidité


    18 commentaires
  •  Je souhaite que cet ordure se prenne un coup de sabot en pleine gueule et crève sur place.Au moins le cheval n'ira pas en prison...

    Ça réglerait son compte puisque ces ordures ne risquent, au maximum, que deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.

     

     

     ************

    "Dans la nuit du 24 au 25 août, une nouvelle agression d'équidés à eu lieu sur la commune de Charny Orée-de-Puisaye (Yonne). Deux poneys ont été blessés. L'intervention du responsable du refuge a fait fuir les agresseurs. Ce jeudi 27 août, un portrait robot a été établi et diffusé par les gendarmes.

    La gendarmerie a diffusé le portrait-robot d'un des deux hommes surpris en train d'agresser des chevaux dans l'Yonne dans la nuit du 24 au  25 août 2020.
    La gendarmerie a diffusé le portrait-robot d'un des deux hommes surpris en train d'agresser des chevaux dans l'Yonne dans la nuit du 24 au 25 août 2020.© gendarmerie de l'Yonne
    C'est l'une des premières fois qu'un agresseur de chevaux, d'ânes ou de poneys est surpris en flagrant délit. Les agressions d'équidés se multiplient en France ces dernières semaines. Mais souvent les animaux sont découverts au petit matin, blessés ou tués et présentants de graves mutilations. Dans la nuit du 24 au 25 août, au refuge pour animaux "le ranch de l'espoir" situé à Charny-Orée-de-Puisaye (Yonne), deux individus sont surpris alors qu'ils commettaient des actes de cruauté sur deux poneys.

    Grace aux informations fournies par le responsable du refuge qui a surpris les agresseurs, les gendarmes de l'Yonne ont établi le portrait robot de l'un d'entre eux.
     
    Dans le cadre de l'enquête, les gendarmes appelent à fournir tout renseignement possible à l'adresse mail suivante : br.auxerre+chevaux89@gendarmerie.interieur.gouv.fr

    A noter que Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, se rend en Saône-et-Loire vendredi 28 août 2020. Là aussi, des animaux ont été victimes d'actes barbares récemment.

    2 chevaux mutilés, le témoin blessé 

    Aux alentours de 21h30, lundi soir, Nicolas Demajean, bénévole et président de l'association du ranch, entend une agitation et les cris de ses cochons et des chevaux.
    Il sort et surprend deux hommes armés de couteaux. Il est alors pris à partie par l'un des deux individus et se bat avec lui. "La bagarre a éclaté dans la mini-ferme en bas, et j'ai ma chienne qui a pu poursuivre le deuxième agresseur" déclare Nicolas Demajean.

    Les deux hommes prennent ensuite la fuite à bord d'un véhicule de type 4x4. Nicolas Demajean est blessé au bras gauche par un coup de serpette et deux de ses poneys ont été mutilés. 

    Une fois l'alerte donnée par le président du Ranch, les pompiers et gendarmes du secteur arrivent alors rapidement sur les lieux. Les deux équidés, des poneys, Biscotte et Pony présentent des lacérations entre 25 et 50 centimètres. Les animaux sont"traumatisés" estiment M. Demajean.

    Nicolas Demajean a réalisé le portrait-robot d'un des agresseurs et il a déposé plainte.
    En attendant, il étudie à la possibilité d'installer des clôtures électriques et caméra de vidéosurveillance pour protéger ses animaux."
     



    Le reportage de Yoann Etienne et Hélène Assekour
    Intervenants :

    • Nicolas Demajean, président du refuge 'le Ranch de l'espoir'
    • Colonel Christophe Plourin, commandant de groupement de gendarmerie de l'Yonne

    Source

     

     


    19 commentaires